Lollichon : « Être gardien, c’est être courageux, pas fou »

Christophe Lollichon, entraîneur des gardiens de Chelsea depuis 2007, nous a accordé un long entretien avant l’Euro 2016. On devait parler de formation de gardiens, en France et en Angleterre notamment, mais les sujets ont dévié, de Guardiola à Suaudeau, en passant par l’immense Petr Cech.

Débat : est-il obligatoire de chanter la Marseillaise ?

La Marseillaise, cet hymne guerrier, révolutionnaire, cet hymne de liberté. Pour ce premier volet des débats d’UN EURO en poche, nous vous proposons nos points de vue sur ce chant si souvent crié et décrié.

France-Islande : clap de fin pour les Islandsons

Les Bleus n’ont pas semblé avoir à forcer dimanche pour venir à bout de valeureux, mais limités, Islandais, qui sortent de la compétition par la grande porte. La France s’offre une demi-finale, ce jeudi, contre l’Allemagne qui s’annonce bouillante. UEEP en sera. Démarrons, comme face à l’Albanie et l’Irlande, par féliciter nos adversaires. Clairement moins […]
Lire la suite »

Pologne – Portugal : Quaresma au bon endroit

Encore une fois c’est le fantasque Ricardo Quaresma qui a envoyé le Portugal au tour suivant. Après son but de la tête en 8e contre les Croates, « le Gitan » a balancé un grand coup de tatane sous la barre de Lukas Fabianski, au bout d’une séance de tirs au but que tout le monde attendait depuis la 40e minute d’un match que personne n’avait envie de gagner. Un peu long.

France – Irlande : thank you for coming

N’y voyez aucun signe de prétention. On remercie vraiment les supporteurs irlandais pour ce qu’ils nous ont fait vivre en avant-match, et partout en France pendant cet Euro. En tribunes, les boys in green sont au-dessus, bien plus que nous, les Bleus. Mais soyons sérieux, l’Eire n’avait aucune chance. Récit de la journée, caméra à l’épaule.

Suisse – Pologne : Xhaka(sse) pour la Suisse

On a posé nos culs à Geoffroy-Guichard pour le premier 8e de finale de l’Euro. On a vu un ciseau de Shakiri, Lewandowski découpé le long de la ligne de touche et enfin un tir au but bien foiré de l’ami Xhaka, déjà invisible pendant la rencontre. Au suivant.

Croatie-Espagne : muy caliente !

Qui a dit que les Espingouins n’étaient pas caliente ! Mardi soir à Bordeaux, ils ont fait le spectacle, en dehors et sur la pelouse. En bon latins, pourtant, ils se sont vus trop beaux et se sont fait surprendre par l’outsider croate, qui leur chipe la première place du groupe D. Bien fait.

Rép. tchèque – Croatie en vidéo : fumigènes, bagarres et penalty

De nouveaux débordements de supporteurs sont survenus pendant la rencontre République tchèque – Croatie. Alors que les joueurs à damiers dominaient tranquillement la rencontre (1-2), ses supporteurs ont fait n’importe quoi et l’ont payé (2-2).

PHOTOS – France – Albanie : une journée à Marseille

La journée fut longue mais belle. Le match fut looooong mais très beau à la fin. Bref, on a aimé Marseille. Illustrations.

Portugal – Islande : l’Islande, l’équipe qu’on aime déjà

Premier Euro de leur histoire et déjà une première victoire pour l’Islande. Celle de la bonne humeur. Et ça vaut mieux que les trois points contre les Portugais.

Belgique-Italie : Belges de loin, mais loin d’être Belges

On ne va pas se mentir, on misait gros sur la Belgique pour cet Euro. Mais on en a peut-être fait tout un Flan(dres) pour rien. En fait, c’est pour les Italiens que le Conte est bon.

Angleterre-Russie : on s’est frotté aux supporters anglais

Alors que de nombreux affrontements ont émaillé du match Angleterre-Russie à Marseille, UEEP avait pensé à prendre son gilet pare-balles. Pour pas grand-chose au final.

Allez Dédé, emmène nous danser…

Ça y est, c’est le Grand soir. Le début du Grand bal, qui va nous allumer pendant un mois. Un mois d’émotions, d’espoirs. Une parenthèse temporelle que l’on veut pétillante et excitante. Et si le maître de cérémonie n’est pas le plus glamour, on a toute confiance en lui pour rendre cette grande fête inoubliable.

Top 5 Euro 2016 : les matches des Bleus

On continue notre série Top 5 pour se préparer à l’Euro 2016. En ce jour de France-Roumanie, chauffons-nous un peu avec les matches des Bleus les plus mythiques de la compétition.

Super Victor, un destin à la Footix ?

Quelle drôle d’idée ! Baptiser la mascotte de l’Euro-2016 Super Victor a laissé sur les fesses pas mal de Français. C’était pourtant le choix des internautes qui l’ont préféré à Driblou ou Goalix, au terme d’un suspense digne de l’élection du nouveau président de la LFP.

Top 5 Euro 2016 : les vétérans qui méritent d’aller loin

Pour être sûr que vous ne manquiez rien de la compétition, on continue notre série de Top 5. Aujourd’hui, on vous présente les anciens, les fidèles, qui mériteraient d’aller loin. Parce qu’on n’est pas sûr de les revoir après…

Le hooliganisme, l’autre problème de l’Euro

Après avoir discuté avec Hervé Mougin, président des Irrésistibles Français, du risque terroriste et de la sécurité globale pendant l’Euro, UEEP est allé à la rencontre de deux autres personnes, Thomas Cagnard, CRS en Avignon, dont l’unité sera à Paris pendant l’Euro, et Nicolas Hourcade, sociologue spécialiste des supporteurs.

Top 5 Euro 2016 : les pépites qui vont briller

Chaque grande compétition fait éclore des talents. L’Euro 2016 n’échappera pas à la règle. On prend notre pioche et notre frontale et on part découvrir ces pépites.

Un Euro en poche a fait tchou-tchou avec beIN Sports

Remontée comme un agent SNCF en grève, l’équipe d’UEEP a pris son mug à son coup et a attrapé au passage le train de l’Euro 2016 en gare de Perrache, à Lyon. Et on a adoré.

Ripart (Nîmes) : « Déçu de ne pas me voir dans la liste ! »

Les joueurs pros suivent-ils les Bleus pendant les compétitions internationales ? C’est ce que nous avons tenté de savoir en allant interroger Renaud Ripart, attaquant au Nîmes Olympique et buteur à 8 reprises en Ligue 2 cette saison.

Top 5 Euro 2016 : les nations fraîcheur

Pour être sûr que vous ne manquiez rien de la compétition, on continue notre série de Top 5. Aujourd’hui, et parce qu’il n’y a pas que les favoris dans la vie, voici de quoi vous revivifier les narines avec ces équipes certifiées ballon d’eau fraîche.

Genghini : « On ne changeait pas de look tous les jours nous ! »

Gagner un Euro à domicile, il sait faire. Bernard Genghini (26 sélections – 6 buts) a fait partie du fameux « carré magique » en 1984, qui a permis à la France de remporter son premier grand trophée international. Michel Hidalgo, Platini, les Bleus de 2016 et bien sûr sa moustache (« elle m’allait bien non? »), Bernard Genghini a pris le temps de nous répondre.